Partager cette page Imprimer cette page Ajouter cette page à mes favoris Conseiller cette page à un ami Agrandir les caractères Agrandir les caractères Réduire les caractères

Le phare de Saint-Mathieu

 Le phare de Saint-Mathieu est construit dans les années 1831 à 1835. Il est le premier feu du Finistère puisqu’il était alimenté depuis 1250 par les moines de l’abbaye. 

Le premier feu du Finistère

Dès 1250, les moines de Saint-Mathieu dont l’abbaye vient d’être achevée, placent un fanal au sommet d’une tour afin de guider les navires en mer d’Iroise. Pendant des siècles, ils perpétueront cette tradition. S’il n’est pas considéré comme le premier phare, il s’agit tout de même du premier feu du Finistère. En 1689, une lanterne vitrée close est installée au sommet de la tour de l’abbaye de Saint- Mathieu, à titre expérimental tout d’abord. Cette expérience est si concluante que les foyers ouverts des phares existants sont peu à peu remplacés par ce nouveau système. A partir de 1771, le feu de Saint-Mathieu est équipé de réverbères à l’huile.

Le 1er février 1821, la tour de Saint-Mathieu voit son ancien feu fixe remplacé par un feu tournant à éclipses, le distinguant ainsi du feu fixe d’Ouessant..

Après 4 ans de construction, le 15 juin 1835, le phare actuel est allumé. Son édification intervient pour cause de délabrement de la tour de l’abbaye. Pour sa construction, les pierres de l’église abbatiale de l’abbaye ont été en partie utilisées. Une optique lenticulaire est installée dans le nouveau phare remplaçant le réflecteur parabolique. En 1879, des logements sont construits au phare. Le 1er janvier 1893, le feu auxiliaire de Saint-Mathieu est allumé.

Aligné avec le phare de Kermorvan, il donne le relèvement du chenal du Four.

Le phare n’est plus gardienné depuis février 2006.

Sa description

Localisation : à 12 964 m à l'ouest de l'entrée du goulet de Brest.

Epoque : 2e quart 19e siècle ; 4e quart 19e siècle ; 1835 ; 1880.

Description architecturale :

  • hauteur au-dessus de la mer : 56 m.
  • Taille générale : 37 m.
  • Hauteur du plan focal : 34 m.

Description : Tour tronconique en maçonnerie lisse avec bandes horizontales blanches et rouges, centrée sur un bâtiment circulaire en maçonnerie lisse de un niveau. Fût terminé par une corniche à denticules supportant une balustrade en pierre. Tour blanche et zone supérieure peinte en rouge.

Pus d'informations sur le phare de Saint-Mathieu dans la fiche dédiée.