Partager cette page Imprimer cette page Ajouter cette page à mes favoris Conseiller cette page à un ami Agrandir les caractères Agrandir les caractères Réduire les caractères

Les schémas d'aménagement et de gestion des eaux (SAGE) : relais terrestres pour les enjeux marins

Le Parc naturel marin d’Iroise est membre des Commissions Locales de l’Eau (CLE). Ce statut lui confère  une relation privilégiée avec les animateurs des Schémas d'aménagement et de gestion des eaux (SAGE). Les SAGE sont des documents de planification élaborés de manière collective, qui fixent des objectifs généraux d’utilisation, de mise en valeur, de protection quantitative et qualitative de la ressource en eau. Ils sont la déclinaison locale des enjeux du Schéma directeur d’aménagement et de gestion des eaux (Sdage) définis pour les grands bassins hydrographiques.

Les SAGE

Ces documents, qui se composent du plan d’aménagement et de gestion durable, du règlement et de documents cartographiques pour chaque bassin versant concerné, servent à :

  • fixer les objectifs de qualité à atteindre dans un délai donné ;
  • répartir l’eau entre différentes catégories d’usagers ;
  • identifier et protéger les milieux aquatiques sensibles ;
  • définir des actions de développement et de protection des ressources en eau et de lutte contre les inondations.

Les quatre SAGE en Iroise

SAGE du Bas Léon

Ce SAGE, qui regroupe onze sous-bassins versants et plusieurs abers (Abers Ildut et Kermovan), connait sur son littoral des pollutions liées à l’assainissement, à l’agriculture et à l’industrie agro-alimentaire. La contamination bactérienne du milieu marin est fréquente avec une tendance à la dégradation. Le seul point de pêche à pied professionnelle situé aux Blancs Sablons est classé en qualité B (qualité moyenne) selon Ifremer. De plus, 77 points de baignade sont sensibles à cette pollution.

SAGE de l’Elorn

Bordant le nord et l’est de la rade de Brest, il concerne les bassins versants de l’Elorn, de la Penfeld, la Mignonne, le Camfrout et les petits ruisseaux côtiers avoisinants. L’Elorn, par le panache de la rade de Brest, peut avoir une influence sur le Parc naturel marin d’Iroise.
La prolifération d’algues vertes sur la plage du Moulin Blanc et sur la rive droite de l’estuaire de l’Elorn est importante. De plus, la contamination bactériologique de la rade de Brest affecte principalement les activités conchylicoles, plusieurs sites ayant fait l’objet de fermetures temporaires ces dernières années. Elle impacte directement la qualité des eaux de baignade, en particulier sur les plages de Sainte-Anne du Portzic, du Moulin Blanc, de Pen an Traon, du Passage, et de Porsguen. Enfin, la teneur en métaux lourds est élevée, en lien avec les activités industrialo-portuaires anciennes et actuelles, et avec les apports des bassins versants. Les taux de TBT (tributylétain, biocide aujourd’hui interdit), bien qu’en lente décroissance, restent encore importants, tant dans l’eau que dans les sédiments. Par ailleurs, les concentrations en PCB (polychlorobiphényle : composés aromatiques organochlorés), en pesticides organochlorés et en lindane sont supérieures à la moyenne nationale.

SAGE de l’Aulne

L’Aulne peut avoir une influence sur le Parc naturel marin d’Iroise par le panache de la rade de Brest. L’apport d’azote dans le milieu marin peut avoir un impact fort dans le périmètre du Parc marin. On trouve aussi des concentrations importantes de pesticides, surtout en aval du bassin versant.
En période hivernale, les apports de l’Aulne engendrent une dégradation bactériologique des eaux de la rade, pénalisant l’activité conchylicole et les zones de baignade de la rade.  On relève également des concentrations importantes en plomb et en cadmium surtout au débouché de l’Aulne, en lien avec les anciennes mines de plomb et en TBT dues aux peintures antifouling. Ces pollutions peuvent impacter la chair des coquillages commercialisés.

Contrat territorial de la baie de Douarnenez

Le périmètre du contrat territorial de la baie de Douarnenez s’étend sur trois bassins versants principaux : le Porzay, le Ris et le Port Rhu. La DCE a fixé comme enjeux sur ce territoire : la lutte contre les marées vertes, la réduction des pollutions phytosanitaires sur le Ris, la restauration des quatre cours d’eau déclassés par des aménagements (Lapic, Kerharo, Lestrevet, ruisseaux de Douarnenez).
L'objectif de bon état en 2015 ne sera pas atteint pour toutes les masses d'eau. Ainsi, la baie de Douarnenez dispose d'un report du délai d'atteinte du bon état sur les nitrates en 2021.
Depuis 2012, un SAGE a été mis en place sur ce territoire englobant le contrat territorial et la presqu’île de Crozon.